Notre politique environnementale

Notre politique environnementale

Un acteur engagé, des solutions adaptées

Disponible dans votre Euromaster politique-environnement-big

Charte verte, deuxième vie des pneus, encadrement des activités d’entretien courant pour réduire les composants potentiellement nocifs… Très sensible à l’impact de notre activité sur l’environnement et les individus, nous agissons au quotidien pour limiter notre empreinte environnementale. Pneumatiques, plaquettes de frein, huiles usagées, batteries… Chacun des composants présents dans notre réseau s’inscrit dans une chaîne de recyclage dédiée. Stockage, collecte, élimination ou recyclage… En fonction du risque,  nous avons adopté la solution de traitement la plus adaptée pour réduire l’impact sur l’environnement.

Nos priorités

  • Priorité n°1 : 
    Réduire la consommation de matières premières avec une offre de produits durables 

  • Priorité n°2 : 
    Réduire les émissions de CO2 des véhicules

  • Priorité n°3 : 
    Valoriser les déchets

  • Priorité n°4 : 
    Développer les réflexes verts

Les pneumatiques : une affaire d’experts

L’étiquetage européen des pneus
Le nouvel étiquetage européen des pneumatiques fournit d'importantes informations concernant la sécurité et l'environnement. Identique à l'étiquette énergétique apposée sur les appareils électroménagers, l'étiquette européenne des pneumatiques facilite la comparaison en matière :
  • D’adhérence sur surface mouillée
  • D’efficacité énergétique
  • De niveau sonore 
Indépendamment des évaluations de l’étiquetage des pneus, nous vous aidons à adopter une conduite plus économique, plus sûre et plus écologique. Car vous ne pouvez exploiter le potentiel complet de vos pneus que lorsqu’ils sont entretenus régulièrement comme doit l’être aussi votre véhicule.


Notre action 
Parce que les pneumatiques présentent un risque environnemental d’incendie et un danger potentiel pour la santé publique, Euromaster a choisi de les stocker sur site avant de faire procéder à leur collecte. Tous nos partenaires sont des entreprises Suisses reconnues et certifiées.


Que deviennent les déchets ?
Un pneu usagé peut être :
  • Rechapé
  • Brûlé en tant que combustible de substitution en cimenterie
  • Broyé en poudrette 
  • Utilisé dans la fabrication de revêtements pour terrains de sport ou autoroutes 

L’entretien courant : maîtriser les nuisances

Quels risques ?

  • Risque de pollution du sol et de l’eau par les huiles, les filtres à huiles et à carburant, les plaquettes et disques de freins, les amortisseurs, les échappements et les batteries
  • Risque de pollution par les bidons et les fûts en fonction du liquide contenu.

Notre action 
  • Stockage des huiles et des filtres dans chaque centre de service 
  • Collecte et transport des fûts de 200 litres vides vers les centres de traitement
  • Stockage des déchets de plaquettes et disques de freins, amortisseurs et échappements dans un bac spécifique. 
  • Réintégration après triage des pièces dans le circuit de production des entreprises sidérurgiques
  • Stockage des batteries dans un bac spécifique puis transport par le collecteur


Que deviennent les déchets ?

  • Régénérée ou brûlée, l’huile produit de l’énergie 
  • La partie métallique des filtres à huiles et à gasoil est valorisée en sidérurgie
  • La partie plastique/papier des filtres à huiles et à gasoil est utilisée comme combustible de substitution
  • Après triage, les plaquettes, disques de freins, amortisseurs et échappements sont réintégrés dans le circuit de production des entreprises sidérurgiques
  • Une fois fondu, le plomb des batteries sert à la fabrication d’autres batteries
  • L’acide des batteries neutralisé et le bac en polypropylène réduit en granulats intègrent la filière recyclage des plastiques 
Tous nos partenaires sont des entreprises Suisses reconnues et certifiées.


Charte « verte » : une méthode et une pratique

Bottom block Pour protéger l’environnement et les hommes, une charte « verte » a été instaurée pour responsabiliser chacun de nos collaborateurs à travers des méthodes de travail spécifiques. Pour faire l’objet d’un traitement approprié, chaque matériau utilisé dans notre réseau est classé en fonction des risques environnementaux qu’il peut représenter.